Petite histoire de la lunette, dispositif médical.

Bien voir, avoir une bonne vue, voir de loin ou voir de près, l’Homme a de tout temps fait des recherches scientifiques sur l’amélioration de la santé ophtalmologique.

Petit aperçu historique :

Dès l’antiquité, Aristote évoque des problèmes de vision, (principalement la myopie et la presbytie).
Et malgré des connaissances sur le pouvoir réfractif de certaines pierres transparentes, l’histoire des lunettes à proprement parler commence à la fin du 13ème siècle. Avant cette période et pendant l’Antiquité, on conseillait juste l’application de pommades et de collyres pour éviter les troubles de la vision.Ce sont 2 loupes, unies par un clou qui donnent naissance aux lunettes. Appelées alors des bésicles, elles permettent enfin une vision binoculaire ! Plus précisément, les verres sont des lentilles biconvexes en pierre de roche pour corriger la presbytie. Seules les personnes âgées et également plutôt aisées en bénéficient, sur prescription de leur médecin personnel.

Le saviez-vous ?

C’est grâce à l’invention de l’imprimerie par Gutenberg au 15eme siècle et la popularité des livres, que les lunettes correctrices sont de plus en plus demandées.

Il fallut attendre cette même période pour voir des lunettes corrigeant la myopie, donc avec des verres concaves.Ce n’est qu’au 17e siècle qu’apparaissent en Occident les « conserves », lunettes aux verres colorés ou teintés, préconisées par les médecins pour soulager les yeux de la lumière, de la fatigue ou encore après diverses opérations ophtalmiques (cataracte). Elles portaient ce nom car elles « conservaient » les yeux, autrement dit les protégeaient.
Au 18ème siècle,  les marchands de bésicles peuvent prendre, pour la première fois, le titre d’opticien. A cette époque, on achète et on vend encore les lunettes debout, après les avoir rapidement essayées.On vit alors apparaître les montures, et c’est seulement à la fin du 19ème siècle qu’on imagina de les faire tenir derrière les oreilles, elles sont appelées « lunettes à tempes ».
Les formes et les couleurs appellent à la création de modes.
Jusque dans les années 50, les lunettes sont fréquemment vendues en pharmacie. En effet, la pharmacie est un lieu naturel pour vendre ce dispositif médical destiné à améliorer la vue.
Mais la lunette va rapidement devenir beaucoup plus qu’un dispositif médical vendu en pharmacie, pour se transformer en véritable accessoire de mode. C’est alors que naissent des magasins indépendants, des pharmacies, exclusivement consacrés à l’optique dans lesquels le choix des montures se fera de plus en plus large. Même si il reste encore quelques pharmacies qui pratiquent la vente de l’optique ce phénomène est devenu accessoire. Mais depuis peu il à tendance à revenir sur le devant de la scène : de plus en plus de pharmaciens intègrent des opticiens à leur officine en vue de constituer des pôles de santé. Cela marque là un véritable retour aux sources de la profession. A ce jour environ 200 pharmacies proposent la vente de lunettes de vue.De nombreuses thèses et études scientifiques  reconstituent la très riche et passionnante histoire des lunettes, correctrices de la vue.
Car si de tout temps, les lunettes sont à l’origine un produit de santé, elles n’ont d’égal que le style qu’elles vous apportent.
Depuis l’après seconde guerre mondiale, les lunettes ont aussi pris pied dans le monde de la mode. Leur utilisation et les enjeux de ce marché sont à la fois médicaux et esthétiques.Scientifiques, physiciens, philosophes ! ou encore docteurs, opticiens, ophtalmologues, pharmaciens…  Tous les corps de métier de la santé sont nécessaires à une bonne santé ophtalmologique.

Le saviez-vous ?

En France, les Lunettes font partie des biens médicaux de la famille « optique, prothèses, petits matériels et pansements »

Grâce aux recherches et à l’évolution des équipements dédiés à la correction de la vue, on peut imaginer l’avenir des lunettes : impression 3D, lunettes connectées…

Scroll Up